NÉODEMOS

Ici danse le zéro vide

 

 

C'est avec un immense plaisir que nous débutons cette belle collaboration avec le collectif Corpuscules, que nous vous avions présenté précédemment dans un article, par une série de Theam Telie nommée "Ici danse le zéro vide". Cette série est composée de 6 tirages argentiques nous questionnant sur l'étroit lien entre les concepts de destruction et de construction. Chez Néodemos on ne peut que aimer l'idée ! 

 

Note d'intention 

« En réalité, ce qui est premier n’est pas l’objet photographique. » Georges Rousse.

 

L’artiste redonne vie à des lieux abandonnés, espaces oubliés du regard et non accessibles. La photographie fixe le nouvel espace éphémère ouvert par l’artiste via son installation in situ.

 

Ici la série prends le contre-pied du travail de Georges Rousse. La photographie est matière

première, l’écriture est ex situ. La forme circulaire n’est pas la pour créer un nouvelle espace mais pour proposer une nouvelle lecture de l’image. L’oeuvre donne à voir une mise à plat de l’espace.

 

Cette série questionne sur la destruction et la construction. La destruction de la photographie peut-elle donner à voir une nouvelle image? Et comme le temps va de paire avec l’espace, ces deux idées se sont rencontrées. La décomposition de l’image strate par strate pour rendre visible tout ce qui la compose est le point central de ce travail.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Six tirages 42 * 59,4 centimètres, Techniques mixtes, 2017

 

Pour plus d'infos sur le Corpuscules n'hésitez pas à consulter leur site ->    ICI

 

(Pour suivre tous les articles et le projet Néodemos, abonnez-vous à notre newsletter)

 

Partager sur facebook
Please reload

Please reload

Les articles en lien

Please reload

Les dernières publications