NÉODEMOS

La chronique des textes éclatés #1 : "Ma Révérence"

 

 

"Ma Révérence"

 

Si je meurs avant d'être vieux, mes doux, mes tendres, ne m'enterrez pas dans le cercueil de bois construit par les hommes. Laissez moi périr sur une colline, vue sur la vie des gens qui bougent qui boivent qui dansent, laissez moi mourir avec vue sur la frénésie du vrai monde. Si je meurs avant d'être vieux, enterrez moi avec un joint et une bouteille de votre meilleur vin, laissez les se décomposer avec moi, extraits d'éthanol sur ma chair renoncée. Si je meurs avant d'être vieux, célébrez moi chantez moi au petit matin. Gobez moi avec la pilule de l'extase. Sniffez moi, la redescente inévitable, mes paroles dans vos veines. Si je meurs avant d'être vieux honorez moi avec vos membres, aimez vous, faites l'amour sur l'autel de mes échecs, hurlez mon prénom par delà l'hypocrisie citadine, si je meurs avant d'être vieux crispez vos visages avec les restes de mon corps vicié, lavé par le décès. Réussissez vos vies, que la mienne ne soit pas éteinte en vain.

 

Nelson, artiste semi-anonyme

 

 

 

 

 

Partager sur facebook
Please reload

Please reload

Les articles en lien

Please reload

Les dernières publications